8 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

L’agoraphobie est une peur obsessionnelle et incontrôlable des espaces ouverts. En règle générale, l’agoraphobie se développe dans le contexte d’attaques de panique. Les attaques, et la peur qui en résulte, font qu’une personne évite des endroits et des situations spécifiques dans lesquels elles se produisent.

De plus, si ces symptômes sont ignorés, ils conduisent à l’isolement social, à la dépendance à l’alcool et à la dépression.

Par conséquent, il est préférable de contacter rapidement des spécialistes compétents qui savent comment soigner l’agoraphobie et obtenir une rémission stable.

Avec un degré très sévère de l’agoraphobie, le patient procède à l’auto-isolement dans sa maison, jusqu’à la peur des fenêtres et des portes ouvertes. De telles périodes peuvent durer des semaines, durant lesquelles le patient quitte son travail, interrompt avec le monde extérieur et arrête ses courses.

Les proches du patient sont obligés de l’accompagner ou de prendre soin de sa vie (par exemple, faire les achats nécessaires, être à proximité en quittant la maison, en voyage, etc.).

Bien sûr, tout cela peut créer une situation de stress dans la famille, car les patients souffrant d’agoraphobie se transforment en une personne dépendante, incapable de se déplacer seule dans l’espace.

Non traitée, l’agoraphobie peut réduire considérablement la qualité de vie d’une personne. De plus, les caractéristiques psychologiques des patients ont une influence notable sur le développement de l’agoraphobie.

Dans certains cas, les patients peuvent développer :

  • Un isolement social total.
  • Une anxiété accrue et une dépression.
  • Une faible estime de soi, frustration et sensation de colère envers eux-mêmes.
  • Un perfectionnisme par rapport à leurs actions.
  • Des difficultés financières.
  • Une tendance à réfléchir avant de passer à l’action.
  • Une critique accrue envers sa propre personnalité.
  • Passage à une alimentation réconfortante et à la consommation de la drogue ou de l’alcool.

L’agoraphobie est généralement traitée par un psychothérapeute qui sélectionne le traitement pour chaque patient individuellement, en fonction des symptômes prédominants, de leur gravité, de leur âge, de leur sexe et des maladies concomitantes.

Dans les cas difficiles, pour traiter la peur des espaces ouverts, une pharmacothérapie est nécessaire, qui est sélectionnée par un psychiatre.

Au stade final du traitement, le médecin enseigne des méthodes de relaxation qui permettent d’arrêter les médicaments et de faire face par le patient aux récidives de la maladie.

Donc, le traitement comprend plusieurs méthodes efficaces qui permettent au patient de s’en sortir de l’agoraphobie :

  • Une psychothérapie.
  • Une hypnothérapie.
  • Une pharmacothérapie.
  • Une méthode moderne de thérapie de rééducation par biofeedback.

La psychothérapie

En travaillant avec un psychothérapeute, le patient apprend tout ce qui est nécessaire sur son trouble, ses crises et les causes de son anxiété. À l’avenir, il apprend à gérer son état émotionnel, à reconnaître à l’avance les déclencheurs d’attaques de panique, à s’en sortir de l’état d’anxiété à temps et à passer de manière indépendante à une phase calme.

Le traitement par un psychothérapeute vise à résoudre les problèmes suivants:

  • Prise de conscience de la cause profonde qui provoque un état d’anxiété, une attaque de panique.
  • Enseigner au patient des compétences pour prévenir ou arrêter l’anxiété, la panique.
  • Maîtriser les compétences de contrôle de la respiration, du rythme cardiaque et d’autres indicateurs physiologiques.
  • Élimination des distorsions dans les pensées, développement de la pensée positive, capacité à percevoir correctement la situation.

Les méthodes de psychothérapie individuelle sont une étape importante dans la lutte contre le trouble anxieux. Parmi les méthodes psychothérapeutiques utilisées, il convient de noter :

La psychothérapie cognitivo-comportementale

C’est une méthode qui a prouvé son efficacité et est approuvée par l’OMS. Elle aide à comprendre ce qui se passe avec le patient, en effet, les sentiments et les peurs ne sont pas le résultat de la situation elle-même, mais de sa perception personnelle.

Par conséquent, toute l’image du monde environnant dans la perception du patient change complètement. Son attitude face à l’interprétation des situations émergentes change également radicalement, de négative et paniquée, elle passe progressivement au positif.

En prenant conscience de sa maladie et en maîtrisant les techniques de maîtrise de soi, le patient apprend à interagir avec l’environnement extérieur aux murs de la maison et, accompagné d’un psychothérapeute, commence à visiter des lieux qui lui causaient auparavant une peur et une panique incontrôlables.

Il faut généralement 8 à 12 séances de thérapie cognitivo-comportementale pour surmonter cette phobie et apprendre à gérer les récidives par les patients eux-mêmes.

La thérapie d’exposition

L’objectif de la thérapie d’exposition est d’éliminer non seulement les attaques de panique, mais également les effets secondaires des manifestations de l’agoraphobie.

Son principe réside dans le fait que le patient est confronté à une situation effrayante imaginaire, puis enseigne des méthodes de relaxation et de maîtrise de soi. Dans le futur, les situations imaginaires sont remplacées par des situations réelles.

L’hypnothérapie

L’hypnothérapie aide les patients à réaliser le changement qu’ils souhaitent, en renonçant à leur phobie. L’hypnothérapie peut être définie comme la pratique consistant à utiliser la force mentale pour apporter des changements positifs chez les patients sous hypnose.

Dans cette méthodologie, l’hypnothérapeute parlera au patient avant la séance et passera en revue les antécédents médicaux, y compris les objectifs et la procédure de traitement.

Lors de la séance d’hypnothérapie, l’esprit subconscient du patient est plus enclin aux suggestions d’un hypnothérapeute. Il est susceptible d’absorber les conseils du thérapeute lors de la séance d’hypnothérapie, ce qui peut être très influent pour apporter un changement positif et décisif pour le patient.

La pharmacothérapie

Dans le traitement de l’agoraphobie, un traitement médicamenteux est nécessaire, en parallèle avec la psychothérapie, pour réduire l’anxiété et réduire les symptômes de la maladie.

Il n’y a pas une prescription unique de médicaments contre l’agoraphobie. En effet, le psychiatre sélectionne systématiquement les médicaments, en commençant par ceux qui provoquent le moins d’effets secondaires.

La réception des médicaments commence généralement par de petites doses, et lorsque l’efficacité de l’effet est notée, la posologie est progressivement augmentée. À la fin du cours, la prise de médicaments diminue jusqu’à l’arrêt complet et l’annulation du traitement médicamenteux.

Dans certains cas, dans les crises sévères de l’agoraphobie, le psychiatre prescrit un traitement médicamenteux appartenant à différents groupes à la fois :

  • Des antidépresseurs du groupe des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) pour corriger l’anxiété.
  • Des tranquillisants pour arrêter les attaques de panique.
  • Des sédatifs pour lutter contre le stress et les troubles du sommeil.

En règle générale, un tel traitement de l’agoraphobie prend de 3 à 6 mois.

La thérapie de rééducation par biofeedback

C’est une méthode moderne non pharmacologique pour le traitement des troubles mentaux. À l’aide d’un programme informatique, le spécialiste apprend au patient à contrôler les paramètres physiologiques, tels que la fréquence cardiaque, la respiration, les pouls, la tension artérielle et la tension musculaire.

Ces compétences aident à faire face au stress et aux émotions dans des situations difficiles et à prévenir le développement d’attaques de panique.

Afin de réduire l’anxiété quotidienne, il est conseillé au patient de :

  • Faire de l’exercice régulièrement pour augmenter la production de substances chimiques cérébrales qui rendent le patient plus heureux et plus détendu.
  • Avoir une alimentation saine composée de céréales, de légumes et de protéines pour se sentir mieux dans l’ensemble.
  • Pratiquer quotidiennement la méditation ou des exercices de respiration profonde pour réduire l’anxiété et lutter contre l’apparition d’attaques de panique.
  • Éviter l’alcool, les drogues et la caféine.
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée.

L’agoraphobie est une maladie mentale qui peut gravement nuire à la qualité de vie. Le traitement de l’agoraphobie est un processus complexe et long, car sa détection fiable nécessite un diagnostic différentiel très rigoureux.

Heureusement, il existe des options de traitement et des spécialistes hautement qualifiés et possédant une vaste expérience de travail disponibles pour aider toute personne souffrant de l’agoraphobie.

La médecine moderne réduit ou élimine complètement les manifestations d’un trouble anxieux-phobique, grâce auquel une personne surmontera toutes les phobies, les peurs et reviendra à une vie active normale.

Les FAQs

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
1 - UN SEUL CLIENT À LA FOIS
2 - VIE PRIVÉE ET DISCRÉTION
3 - VÉRIFICATION COMPLÈTE
4 - PROGRAMME SUR MESURE TRAITANT LES CAUSES FONDAMENTALES
5 - RESTAURATION BIOCHIMIQUE
6 - APPROCHE HOLISTIQUE
7 - LES DERNIÈRES THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
8 - CONSEILLER EN RÉSIDENCE 24/7
9 - ÉTABLISSEMENT PRIVÉ DE LUXE
10 - CHEF PERSONNEL ET RÉGIME ALIMENTAIRE

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer une demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs de traitement

1 semaine

Évaluations complètes et désintoxication

1-4 semaine

Thérapie physique et mentale en cours

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Suivi

12+ semaine

Visite de remise à niveau

Accréditations & Médias

 
AMF
British Psychology Society
PsychologyTimes
COMIB
COPAO
EMDR
EPA
FMH
ifaf
Institute de terapia neural
MEG
NeuroCademy
Neurocare
OGVT
pro mesotherapie
Psychreg
red GDPS
WPA
SFGU
SEMES
SMGP
Somatic Experience
ssaamp
TAA
SSP
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
Views
abcMallorca
LuxuryLife