8 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

Après l’occurrence de certains événements brusques et choquants, les victimes peuvent être amenées à oublier ce qui s’est passé, ce qui peut durer dans le temps. Il s’agit alors là d’un mécanisme de protection du cerveau connu sous le nom d’amnésie traumatique. C’est un phénomène d’effacement de la mémoire qui peut se manifester de différentes façons. De même, plusieurs causes peuvent en être à la base. Si vous vous demandez ce que c’est que l’amnésie traumatique, voici ce que vous devez savoir. 

Une amnésie traumatique est généralement un état de confusion qui survient après un événement douloureux. Ici, la douleur est telle que le cerveau n’est plus en mesure de gérer le flux d’informations qui lui parvient. Pour se protéger, il va se déconnecter de manière volontaire des émotions. On parle alors de sauvegarde dissociative.  

La sauvegarde dissociative survient lorsque la victime lors des événements traumatiques est absente physiquement. Par conséquent, le cerveau est déconnecté, ce qui induit un oubli pouvant être partiel ou total selon les cas. Comme vous pouvez vous en douter, c’est un mécanisme de défense mis en place par le cerveau qui protège l’organisme des douleurs. 

Si d’un côté cela peut être bien vu, il existe bel et bien un revers de la médaille. En effet, une amnésie traumatique peut faire oublier à la victime son passé. Le degré d’oubli va néanmoins dépendre du type de traumatisme dont souffre la victime. 

En effet, on peut souffrir d’une perte de mémoire partielle ou totale. Dans le premier cas, les oublis sont moindres. Dans le second cas, il est difficile de redevenir la même personne. Les victimes peuvent oublier une grande partie de leur vie et donc leurs proches ainsi que d’autres modalités liées à leur vécu.

Dans l’un ou l’autre des cas, les victimes peuvent avoir des bribes de souvenirs. Il faut noter que ces flashbacks peuvent être déclenchés par des éléments variés. Il peut s’agit d’une odeur, d’une couleur, d’une séquence de son ou autre. À partir de cet instant, le traumatisme va s’installer nouveau, ce qui se traduit par la déconnexion du cerveau. 

Qu’une victime souffre d’une amnésie traumatique totale ou partielle, elle peut ne durer que quelques heures, des semaines ou des mois. Dans les cas les plus rares, cette suppression de la mémoire peut s’étaler sur de nombreuses années. Il existe différents types d’amnésie traumatique. 

L’amnésie traumatique généralisée est un cas rare de perte de mémoire. C’est un état qui affectera grandement votre mémoire. Ici, les victimes peuvent oublier leur nom, leur travail, etc. Elles n’ont donc pas de passé, ce qui peut aussi représenter une douleur additionnelle puisqu’elles en ont conscience. Le fait de ne pas être en mesure de se rappeler son passé peut être très difficile à supporter. 

Une amnésie localisée contrairement au type généralisé va affecter un moment précis de votre vie. En effet, la douleur vécue à cette période de votre vie serait tellement intense que votre cerveau vous refuse d’accéder à ses souvenirs. Pour ceux qui ont été maltraités pendant leur enfance ou ayant subis des cas de viols par exemple, on peut noter une amnésie traumatique liée à l’enfance. Ils sont donc incapables de se souvenir de leur enfance. 

La fugue dissociative est une forme plus ou moins grave d’amnésie traumatique. Il combine la suppression de vos souvenirs à une perte de repère. Ceux qui en sont atteints peuvent longtemps voyager sans but. En effet, n’ayant plus aucun repère, ils voyagent sans destination fixe. 

Il est déjà arrivé que des victimes déménagent de leurs villes sans raison apparente en prenant une autre identité. Heureusement, ils finissent par se rendre compte que quelque chose ne va pas sans pour autant mettre le doigt sur l’anomalie. 

Une amnésie traumatique peut survenir après certaines situations traumatisantes. Un individu peut en souffrir lorsqu’il perd un être cher. Les conditions de cette perte peuvent conditionner l’occurrence et le type de l’amnésie dont il souffrira. De même, les catastrophes naturelles peuvent induire des troubles de mémoires. Un tremblement de terre peut emporter votre maison. Dans le cas où ce serait l’œuvre de toute une vie par exemple, vous pourriez subir un traumatisme. 

Les accidents de la route sont aussi susceptibles d’induire une amnésie. Le traumatisme sera plus accentué au cas où il y aurait des morts et que l’individu soit le seul survivant. En plus de la douleur de cette expérience, il développera une culpabilité qui ne fera qu’accentuer les trous de mémoire. 

Ceux qui ont vécu dans des zones de guerres peuvent aussi subir une amnésie traumatique. Cela peut être dû aux événements macabres dont ils ont été témoins, la perte de leurs proches, de leurs domiciles, les blessures de guerre, etc. Les individus ayant évité la mort de justesse sont de même prédisposés à subir une amnésie traumatique. C’est également le cas des abus sexuels notamment sur les enfants. Selon les statistiques 60 % des enfants violés ont une amnésie traumatique. 

Certaines causes vont néanmoins dépendre de l’état de santé du patient. En pratique, les lésions cérébrales sont aussi responsables des pertes de mémoire. Chez les alcooliques, la carence en vitamine B1 est un facteur induisant des pertes de mémoire. Pour finir, une amnésie traumatique peut être enclenchée après une crise d’épilepsie. 

Pour savoir si on souffre d’amnésie traumatique, il est nécessaire de subir un diagnostic en amont. Cela vous permettra d’identifier quelques symptômes. En effet, les symptômes de l’amnésie traumatique vont souvent dépendre de type d’amnésie dont vous souffrez. Néanmoins, certains symptômes peuvent avoir des similarités avec ceux de la maladie d’Alzheimer à s’y méprendre.

Dans un premier temps, une victime d’amnésie traumatique aura du mal à se souvenir de son identité. C’est souvent le cas lorsque vous souffrez d’amnésie généralisée. De même, vous n’aurez plus les mêmes liens avec vos proches. Vous remarquerez un détachement progressif ou brusque selon les cas. 

Dans votre quotidien, vous n’arriverez plus à assurer la routine, la faute à l’oubli de certaines étapes de celle-ci. Pour une raison que vous ne vous expliquez pas, vous pouvez avoir des envies suicidaires. Une amnésie ne se manifestera pas seulement par la perte partielle ou totale de vos souvenirs. Elle se manifeste également par des séquences de dépression ou de stress. 

Il peut arriver que vous ayez des flashbacks de votre passé. Malheureusement, cela entrainera la mémoire traumatique. C’est un état qui vous fait revivre de façon immatérielle la même expérience ayant induit le traumatisme. Vous ressentirez donc les mêmes douleurs avec les effets que cela implique. 

Pour être fixé, un diagnostic sera posé par un neurologue qui à l’aide d’un questionnaire vérifiera la performance de la mémoire du patient. En l’état, il n’existe pas un test médical permettant spécialement de diagnostiquer l’amnésie traumatique. 

Après le questionnaire, un examen neurologique sera également effectué. Le but est de vérifier les troubles moteurs du patient grâce à une IRM. Le dispositif permettra donc de visualiser de potentielles lésions du cerveau. Dans certains cas, les témoignages de proches parents peuvent appuyer un diagnostic. 

Les personnes amnésiques ont tendance à s’isoler, ne trouvant pas parfois un sens à leur vie. Lorsque vous avez un proche qui souffre d’une suppression de ses souvenirs, il est légitime de se demander comment se souvenir en cas d’amnésie traumatique

Pour une personne atteinte, il existe des traitements ayant pour but de l’aider à renouer avec certains de ses souvenirs. L’efficacité d’un traitement va néanmoins dépendre de la gravité de la situation en amont. Ici, différentes thérapies seront utiles dans le traitement d’une amnésie traumatique

Cas de la thérapie cognitivo-comportementale

Dans un processus de traitement d’amnésie traumatique, la thérapie cognitivo-comportementale sera utile pour modifier les croyances erronées qu’ont les victimes de leur pathologie. En effet, ces croyances peuvent entrainer des phobies ou d’autres réactions compulsives. 

Elles peuvent déclencher des mémoires traumatiques dans certains cas. La thérapie étant progressive, le psychologue pourra aider le patient à mieux affronter certains symptômes. 

La thérapie psychodynamique

Dans ce type de traitement, le psychologue s’attardera sur les causes inconscientes pouvant induire des mémoires traumatiques qui obligent la déconnexion du cerveau. 

La thérapie créative

La thérapie créative peut par exemple faire appel à la musicothérapie. Le but est de permettre à l’amnésique de revivre ses vieux souvenirs dans un environnement sécurisé. Cela lui permet de mieux les accepter sans que le cerveau se mette sur sa défensive. 

La thérapie familiale

Il est également possible de retrouver ses souvenirs à l’aide de la thérapie familiale. Ici, chaque membre de la famille sera utile dans le processus de traitement. Le but est de pouvoir identifier les symptômes de l’amnésie traumatique afin d’identifier les moyens de lutte les plus efficaces. 

L’hypnothérapie

On peut avoir recours à l’hypnothérapie pour recouvrer ses souvenirs. Grâce à celle-ci, le praticien peut éveiller différents états de conscience de la victime. Cela lui permettra d’avoir accès à ses souvenirs les plus enfouis. Toutefois, il faudra l’accompagner avec une autre thérapie lui permettant de bien gérer ses flashbacks. 

Les traitements médicamenteux

En dehors de la psychothérapie, vous pouvez également vous fier aux traitements médicamenteux. Ici, il n’existe pas de médicaments capables de traiter l’amnésie traumatique en lui-même. Cependant, il y en a qui sont capables de traiter les certains symptômes comme le stress ou les troubles de sommeil. Ainsi, le professionnel de santé peut prescrire des anxiolytiques et des antidépresseurs selon les cas.  

FAQs

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
1 - UN SEUL CLIENT À LA FOIS
2 - VIE PRIVÉE ET DISCRÉTION
3 - VÉRIFICATION COMPLÈTE
4 - PROGRAMME SUR MESURE TRAITANT LES CAUSES FONDAMENTALES
5 - RESTAURATION BIOCHIMIQUE
6 - APPROCHE HOLISTIQUE
7 - LES DERNIÈRES THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
8 - CONSEILLER EN RÉSIDENCE 24/7
9 - ÉTABLISSEMENT PRIVÉ DE LUXE
10 - CHEF PERSONNEL ET RÉGIME ALIMENTAIRE

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer une demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs de traitement

1 semaine

Évaluations complètes et désintoxication

1-4 semaine

Thérapie physique et mentale en cours

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Suivi

12+ semaine

Visite de remise à niveau

Accréditations & Médias

 
AMF
British Psychology Society
PsychologyTimes
COMIB
COPAO
EMDR
EPA
FMH
ifaf
Institute de terapia neural
MEG
NeuroCademy
Neurocare
OGVT
pro mesotherapie
Psychreg
red GDPS
WPA
SFGU
SEMES
SMGP
Somatic Experience
ssaamp
TAA
SSP
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
Views
abcMallorca
LuxuryLife