9 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

La cure de désintoxication est un processus qui consiste en un traitement destiné à contrer une addiction visant, généralement, à instaurer une abstinence. En d’autres termes, elle permet de passer plus aisément à travers une période de sevrage grâce à l’encadrement de professionnels de la Santé (addictologues, psychiatres, psychothérapeutes, hépatologues, …) ainsi qu’à l’aide de l’entourage et les groupes de soutien aux dépendants.

Le déploiement de ce type de traitement constitue aussi bien en une action volontaire du fana souffrant d’une dépendance qui cherche à prendre en main sa santé, et qui souhaite, essentiellement, se retrouver et comprendre l’étant dans lequel il se trouve, ou bien sous un ordre judiciaire imposé après une incarcération pour usage de stupéfiant, par exemple, ou toute autre substance illicite.

Une cure de désintoxication peut traiter différents types d’addiction, notamment:

  • L’alcool
  • Le tabac
  • Les drogues et les opiacés
  • Les médicaments (anxiolytiques, somnifères, antidépresseurs, …)
  • L’alimentation
  • Le jeu

Les drogues et les opiacés ainsi que l’alcool sont les principales addictions traitées en centre de désintoxication en France. En effet, les usagers problématiques de drogues, seraient de 350 000 en France et on estime à peu près 5 millions le nombre de personnes ayant des problèmes médicaux et des difficultés psychologiques, professionnelles et relationnelles liés à une consommation d’alcool élevée et prolongée.

Les personnes dépendantes ont besoin d’un encadrement constant et d’un accompagnement médical adapté pour être totalement sevrées. Les différentes phases de ce qui est appelé le « manque » demandent de réelles qualifications et connaissances afin d’aider au mieux le patient.

Le premier temps hospitalier pour une cure est d’un minimum de 2 semaines et peut aller jusqu’à 6 semaines ou plus. Cette durée varie selon la nature de l’addiction et la puissance de la dépendance. En effet, chaque cas est unique, même pour une dépendance commune. Il convient donc d’avoir une approche individualisée pour que le sevrage et le suivi soient adaptés.

Symptômes et traitement de la toxicomanie France

Un traitement médicamenteux accompagné d’un suivi psychologique par des professionnels est souvent nécessaire afin d’aider le patient à gérer les symptômes du sevrage physique (arrêt total de la prise), variables selon chaque personne, tels que les problèmes de sommeil, agitation, anxiété, irritabilité, campes et contractions musculaires, vertiges, état de confusion, etc… Ceci est suivi d’une période d’adaptation, visant à lui faire retrouver ses habitudes et son quotidien sans indépendance ainsi qu’à contrer les effets de manques et de ce fait éviter une éventuelle rechute.

Une cure de désintoxication peut se faire à domicile, mais ce cas reste toutefois isolé. En effet, les effets du sevrage peuvent être tellement sévères qu’il devient impossible au patient de les gérer lui-même. Il peut, en effet, devenir très agressif encourant ainsi un risque pour sa vie ou celle d’autrui, ou bien sombrer dans une dépression. Une intervention médicale est dans ce cas primordiale.

Il existe un certain de nombre de centres de désintoxication en France, entre autres:

  • Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA)
  • Centres de soins de suite et de réadaptation (CSSR) – agissent en complément aux CSAPA afin d’assurer un accompagnement adapté aux dépendants.
  • Centres de sevrage dans la plupart des hôpitaux publics.
  • Cliniques privées

Un suivi médical ainsi qu’un suivi psychologie sont inclus dans une cure de désintoxication, et ce au niveau des différentes institutions offrant ce service afin d’aider le patient à gérer l’effet de “manque” et à se réhabiliter à la vie quotidienne.

Etant donné que les CSAPAs ainsi que les CSSRs, sont financés par les fonds publics, les soins reçus dans ces centres sont donc entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale. En revanche, en ce qui concerne les cliniques privées, la cure est à la charge du patient sans aucune prise en charge par l’Assurance Maladie, une aide complète qui possède un coût. On estime à environ 1000 euros une journée de soins dans une clinique privée en France pour un sevrage alcoolique, comprenant les analyses, les prestations des différents médecins traitants, etc…

Afin de mettre toutes les chances du côté de l’addict, un soutien moral et psychologique doit être mis en place. En effet, les tentations ne sont pas des moindres, au coin de la rue ou au supermarché, la personne y est tous les jours confrontée au cours de la période de réinsertion dans la vie sociale et quotidienne. Que ce soit par l’entourage, la famille, les amis, psychologue, ou bien par le biais des groupes de soutiens, il est primordial d’accompagner le patient afin d’éviter les rechutes, personne n’est de trop !

Il existe en France, plusieurs groupes et associations qui viennent en aide aux dépendants, citons entre autres:

  • Les Alcooliques Anonymes
  • Le Groupe d’Entraide Soutien Dépendances
  • Les Groupes de soutien et prise de parole virtuels
  • Groupe SOS

Bien que ces groupes d’aide soient efficaces, il est important que le patient ne lâche pas prise, persévère et ne pas succomber aux tentations journalières.

FAQs