EXPERTISE MÉDICALE SUISSE: MAJORQUE, ZURICH, LONDRES, OFFSHORE

7 Minutes

Édité et examiné médicalement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

Une crise de nerfs est souvent déclenchée par un stress excessif. Ces situations peuvent entraîner des symptômes à la fois psychologiques et physiques. En réalité, les personnes souffrant d’une dépression nerveuse peuvent croire qu’elles sont atteintes de quelque chose de plus grave.

La crise de nerfs désigne une période de stress mental ou émotionnel intense, rendant difficile la réalisation des tâches quotidiennes (1). Bien que ce terme ne soit pas clinique, il peut signaler un problème psychologique sous-jacent, tel qu’un trouble dépressif ou anxieux.

Les crises nerveuses peuvent être déclenchées par divers facteurs de stress et rendre difficile la gestion des activités quotidiennes.

Différents signes peuvent indiquer qu’une personne présente les symptômes d’une crise nerveuse. Il convient de noter que l’intensité et la durée de ces symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre, en fonction de sa situation, de ses problèmes ou de son âge (2). Ces symptômes peuvent être physiques, psychologiques ou cognitifs (3).

Les symptômes psychologiques :

  • Des signes d’agitation, de nervosité et d’irritabilité extrême, avec des réactions explosives face à de petits désagréments.
  • Une dépression.
  • Une anxiété.
  • Des attaques de panique.
  • Une impulsivité.
  • Une difficulté à se concentrer.
  • Une perte de mémoire.

Les symptômes cognitifs :

  • Pleurer ou rire de manière excessive, indiquant un débordement émotionnel et une perte de contrôle.
  • Des explosions verbales intenses, comme crier, hurler ou s’engager dans des confrontations verbales.
  • Un comportement violent.

Les symptômes physiques :

  • Des tensions musculaires, comme les poings serrés ou le grincement des dents.
  • Des troubles du sommeil, tels que l’insomnie ou le sommeil excessif.
  • Des battements de cœur irréguliers.
  • Des tremblements.
  • Des problèmes de digestion, comme la constipation ou la diarrhée.
  • Des difficultés respiratoires, avec une sensation de poids sur la poitrine.
  • Une transpiration excessive.
  • Une fatigue intense.
  • Une baisse de libido.

Il est également possible qu’une crise de nerfs soit due à une cause organique (traumatisme crânien, hémorragie cérébrale, etc.), pouvant mener à un accident psychiatrique aux conséquences graves.

En dehors de la dépression et des troubles anxieux, les crises de nerfs sont également associées au trouble bipolaire et à la schizophrénie (4).

D’origine émotionnelle, la cause des crises nerveuses est avant tout psychologique. Les crises nerveuses peuvent être déclenchées par divers facteurs, et l’identification de ces déclencheurs est essentielle pour gérer et prévenir les épisodes futurs (5).

Parmi les causes, on trouve :

  • Les situations stressantes : comme des environnements très stressants, une pression au travail ou des conflits personnels.
  • Un sentiment d’impuissance : la personne se sent dépassée et incapable de faire face à une situation particulière.
  • Des bouleversements majeurs : qui peuvent survenir lorsque des événements inattendus perturbent notre routine et bouleversent notre quotidien, pouvant entraîner une crise nerveuse.
  • Des conditions médicales : par exemple, l’apparition d’une maladie grave ou chronique peut également déclencher une crise nerveuse chez certains individus en raison de conditions médicales.
  • Un manque de soutien émotionnel : un sentiment de frustration.
  • Une colère non résolue : une accumulation de colère.

Par conséquent, en identifiant les causes spécifiques à chaque situation, il est possible de prendre des mesures efficaces pour gérer et prévenir efficacement les crises de nerfs.

Les conséquences d’une crise de nerfs peuvent varier en fonction de sa gravité et de sa durée. Voici quelques conséquences potentielles :

Un impact sur le bien-être émotionnel :

Après une crise de nerfs, une personne peut se sentir épuisée émotionnellement et mentalement. Elle peut ressentir de la honte, de la culpabilité ou de la frustration en raison de la perte de contrôle émotionnel.

Un impact sur les relations interpersonnelles :

Les crises de nerfs peuvent également affecter les relations avec les autres. Les proches peuvent être déconcertés ou déstabilisés par le comportement de la personne en crise, ce qui peut entraîner des tensions relationnelles.

Des problèmes de santé physique :

Les crises de nerfs peuvent entraîner des symptômes physiques tels que maux de tête, douleurs musculaires, problèmes digestifs, fatigue et troubles du sommeil.

Des conséquences sociales :

Les crises de nerfs survenues dans des lieux publics peuvent être embarrassantes et peuvent conduire à des répercussions sociales, telles que l’évitement des situations similaires à l’avenir (6).

Un risque de comportements dangereux :

Dans les cas extrêmes, une crise de nerfs peut entraîner des comportements impulsifs ou dangereux, mettant ainsi la personne en danger (7).

Lorsqu’une crise de nerfs survient, il est essentiel pour la personne concernée de prendre des mesures immédiates pour se reposer. Il est également important de réduire les tâches quotidiennes afin de minimiser le stress et de permettre à l’esprit et au corps de récupérer.

De plus, faire de l’exercice en plein air peut être particulièrement bénéfique, car cela favorise la libération d’endorphines, les hormones du bien-être, tout en offrant une pause bienvenue dans un environnement naturel apaisant.

Adopter une alimentation saine est également recommandé, car une alimentation équilibrée peut contribuer à maintenir un état d’esprit positif et à soutenir le corps dans sa capacité à faire face au stress. De plus, la pratique de la méditation peut aider à calmer l’esprit et à réduire l’anxiété, ce qui peut être particulièrement utile pour atténuer l’impact des crises de nerfs.

Pour faire face à une crise de nerfs à court terme, il est essentiel d’adopter des stratégies efficaces pour gérer les émotions intenses et retrouver le contrôle.

Voici quelques approches pratiques pour calmer une crise nerveuse :

  • Trouver un endroit à l’abri des regards, de préférence calme et peu éclairé, pour se sentir en sécurité.
  • S’asseoir ou s’allonger.
  • Pratiquer des respirations lentes et profondes, ainsi que des techniques de relaxation comme la relaxation musculaire progressive ou la méditation de pleine conscience.
  • Chercher un soutien émotionnel auprès de la famille, des amis, etc.
  • Utiliser une compresse chaude ou froide en cas de transpiration ou de bouffées de chaleur.
  • En cas de crise nerveuse chez une personne, il est essentiel de la calmer en lui parlant et en la rassurant pour réduire l’anxiété.
  • Il est également recommandé d’avoir des compresses d’eau froide à portée de main pour se rafraîchir.

En cas de crises nerveuses persistantes ou ayant un impact significatif sur la vie quotidienne, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé mentale, tel qu’un thérapeute ou un psychologue, pour obtenir des conseils spécialisés (8).

Dans le cas des crises de nerfs, la personne a besoin d’être soutenue émotionnellement et psychologiquement, ainsi, elle peut envisager de commencer une psychothérapie. Il existe de nombreuses formes de psychothérapie adaptées à différents types de problématiques, telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), les thérapies verbales ou la psychanalyse.

La thérapie par la parole à court terme peut être bénéfique pour de nombreuses conditions liées au stress. Dans le cadre d’une thérapie individuelle, l’accent peut être mis sur l’apprentissage de techniques de relaxation, l’établissement d’un plan pour retrouver des routines quotidiennes saines, l’amélioration des capacités d’adaptation et l’élaboration de stratégies pour résoudre les problèmes de la vie quotidienne.

Le thérapeute peut également travailler avec la personne pour examiner les schémas de pensée et identifier les pensées inutiles à modifier.

De plus, rejoindre un groupe de soutien peut également être bénéfique pour faire face à des expériences partagées, telles qu’une maladie médicale, un deuil, des transitions de vie ou des situations de soins (par exemple, pour une famille confrontée à une maladie mentale ou pour s’occuper d’un membre âgé de la famille) (9).

Les crises de nerfs sont souvent un signe que des problèmes sous-jacents non résolus doivent être adressés. Si ces crises ont un impact significatif sur la vie quotidienne, il est essentiel de travailler sur soi-même et d’adopter des stratégies pour mieux gérer le stress et les émotions.

Cela peut impliquer des changements dans la manière d’aborder la vie, la recherche d’un soutien professionnel, ou encore l’exploration de techniques de gestion du stress et de l’anxiété, afin de reprendre le contrôle et de mener une vie plus équilibrée et épanouissante.

(1) RUESCH J, BRODSKY C, FISCHER A. The Acute Nervous Breakdown. Arch Gen Psychiatry. 1963;8(2):197–207. doi:10.1001/archpsyc.1963.01720080087012

(2) Omark R. C. (1980). Nervous breakdown as a folk illness. Psychological reports, 47(3 Pt 1), 862. https://doi.org/10.2466/pr0.1980.47.3.862

(3) Nkosi, L. (1994). Sole and the symptoms of nervous breakdown. Current Writing: Text and Reception in Southern Africa, 6(2), 55–59. https://doi.org/10.1080/1013929X.1994.9677928

(4) Gantt, W. H. (1953). Principles of nervous breakdown—schizokinesis and autokinesis. Annals of the New York Academy of Sciences, 56, 143–163. https://doi.org/10.1111/j.1749-6632.1953.tb30213.x

(5) Star, S. A. (1963). Nervous breakdown. In A. Deutsch & H. Fishman (Eds.), The encyclopedia of mental health (Vol. 4, pp. 1306–1311). Franklin Watts.

(6) Rapport, L. J., Todd, R. M., Lumley, M. A., & Fisicaro, S. A. (1998). The Diagnostic Meaning of “Nervous Breakdown” Among Lay Populations. Journal of Personality Assessment, 71(2), 242–252. https://doi.org/10.1207/s15327752jpa7102_11

(7) Burri, Michael & Baker, Amanda & Chen, Honglin. (2017). “I feel like having a nervous breakdown”: Pre-service and in-service teachers’ developing beliefs and knowledge about pronunciation instruction. Journal of Second Language Pronunciation. 3. 109-135. 10.1075/jslp.3.1.05bur.

(8) Lea, L. (2010). What’s it Like Having a Nervous Breakdown? Can You Recover?. In Voices of Experience (eds T. Basset and T. Stickley). https://doi.org/10.1002/9780470970362.ch8

(9) Basset, Thurstine & Stickley, Theodore. (2010). Voices of Experience: Narratives of Mental Health Survivors. 10.1002/9780470970362.

(10) McGee, R., Williams, S., & Silva, P. A. (1986). An evaluation of the Malaise Inventory. Journal of psychosomatic research, 30(2), 147–152. https://doi.org/10.1016/0022-3999(86)90044-9

FAQs

COMMENT LA BALANCE PEUT VOUS AIDER

The Balance RehabClinic est l'un des principaux fournisseurs de traitements de luxe en matière de toxicomanie et de santé mentale pour les personnes aisées et leurs familles, offrant un mélange de science innovante et de méthodes holistiques avec des soins individualisés inégalés.

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
UN SEUL CLIENT À LA FOIS
PROGRAMME SUR MESURE
RESTAURATION BIOCHIMIQUE
APPROCHE HOLISTIQUE
THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
THÉRAPIE INFORMÉE SUR LE TRAUMATISME

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer la demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs du traitement

1 semaine

Bilans & Détox

1-4 semaine

Thérapie psychologique et holistique

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Soins Suivis

12+ semaine

Visite de rappel

Santé Mentale Insights

latest news & research on Santé Mentale
La thalassophobie
La thalassophobie

La thalassophobie est une peur irrationnelle de l'océan ou d'autres grandes étendues d'eau. Pour certaines personnes, le simple fait de voir une image de la mer suffit à déclencher des sentiments d’effroi et de panique

read more
Le syndrome d’asperger
Le syndrome d’asperger

Le syndrome d'Asperger était autrefois le nom donné à une déficience développementale affectant la façon dont les individus se comportent, perçoivent et comprennent le monde

read more
l'émétophobie
L’émétophobie

L'émétophobie est la peur de vomir ou de voir quelqu'un vomir. Être en présence d'une personne malade, voir des vomissements ou ressentir des nausées peut rendre anxieux et paniqué.

read more
La crise de nerfs
La crise de nerfs

La crise de nerfs désigne une période de stress mental ou émotionnel intense, rendant difficile la réalisation des tâches quotidiennes

read more

Accréditations

 
Neurocare
TAA
ssaamp
Somatic Experience
SMGP
SEMES
SFGU
WPA
red GDPS
pro mesotherapie
OGVT
AMF
NeuroCademy
MEG
Institute de terapia neural
ifaf
FMH
EPA
EMDR
COPAO
COMIB
British Psychology Society
 

Médias

 
Live Science
Mallorca Magazin
Woman & Home
National World
American Banker
Marie Claire
BBC
La Nacion
Metro UK
General Anzeiger
Business Leader
Dazed
Apartment Therapy
Express UK
Bloomberg
Cosmopolitan
Morgenpost
Manager Magazin
Entrepreneur ME
Khaleej Times
abcMallorca
Psychreg
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
PsychologyTimes
LuxuryLife
The Times
The Standard
The stylist
Mirror UK
Mallorca Zeitung
Daily Mail
Guardian