EXPERTISE MÉDICALE SUISSE: ZURICH, MAJORQUE, LONDRES, NEW YORK

10 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

Si vous ressentez un manque d’énergie, une difficulté à sortir du lit, une humeur morose prolongée ou même une réticence à vivre, ce sont peut-être des signes de dépression chronique.

La dépression chronique a un effet néfaste sur la santé et le bien-être général. Il est donc crucial de chercher l’aide d’un professionnel de la santé dès que possible.

La dépression chronique est un trouble mental prolongé et permanent de 2 ans ou plus qui, comme d’autres types de dépression, se manifeste à des degrés divers par différents symptômes. Il est logique de parler de l’évolution chronique de la maladie lorsque les symptômes de la dépression persistent pendant 2 ans.

En  même temps, dans plus de la moitié des cas, les patients ne suscitent pas de suspicion, car les symptômes peuvent ne pas être très prononcés, ce qui entraîne à son tour une faible accessibilité aux spécialistes et, par conséquent, une plus grande chronicité de l’état, une augmentation du risque de complications et d’aggravation de l’évolution de la maladie, y compris le risque de suicide (1).

Les causes de cette maladie sont nombreuses, elles sont classées en psychologiques et physiologiques.

D’une part, la dépression chronique peut être d’origine physiologique ou endogène, lorsqu’un déficit fonctionnel en monoamines survient en raison de troubles métaboliques du système nerveux central ou d’autres processus biologiques notamment une diminution du niveau de certaines hormones causée par des facteurs endocriniens, infectieux, ou des maladies génétiques.

En revanche, les dépressions chroniques ont une origine psychogène, ce sont les traumatismes psychologiques, le stress, le décès d’un proche, la perte d’une source de revenus, etc., qui entraînent à leur tour les mêmes changements dans l’échange des monomanes.

De plus, la nature d’une personne, ses traits de personnalité déterminent souvent l’image de toute maladie, y compris la dépression. Les personnes exposées à des facteurs de stress externes entrent dans le réseau de ce trouble lorsque, par exemple, il existe des qualités personnelles telles qu’une diligence excessive, le perfectionnisme, la conscience, une tentative de mener un style de vie imposé par quelqu’un, le rejet de ses propres passe-temps et réalisation de soi.

Le plus souvent, ce problème concerne les habitants des grandes villes qui ont un rythme de vie trop rapide, un manque d’activité physique, une restriction forcée du sommeil, etc. Le système nerveux de ces personnes est relâché et la résistance aux stimuli diminue.

De nombreux facteurs augmentent le risque de dépression (2), notamment :

  • L’hérédité.
  • Un traumatisme précoce tel qu’un acte de violence, de viol, de séparation ou de négligence.
  • Une détérioration de la condition physique.
  • Une douleur chronique due à une blessure, un accident ou une maladie.
  • Des ruptures sociales et des pertes de proches.
  • Un trouble de stress post-traumatique ou ses complications.
  • Une vieillesse ou veuvage, surtout chez les hommes.
  • Des troubles mentaux antérieurs.
  • Un changement de statut ou de lieu de résidence, notamment chez les personnes ayant une personnalité dépendante.
  • Diverses affections physiques telles que la maladie de Parkinson et la fibromyalgie.

Le plus souvent, une personne souffrant de dépression chronique apparaît aux yeux des gens comme une personne mécontente, de mauvaise humeur, qui ne se contente pas de tout ce qui l’entoure sans raison apparente. Vous devriez penser à la présence d’une dépression chronique dans les situations suivantes :

  • L’existence des facteurs de risque, tels qu’un manque de sommeil chronique, une fatigue, un travail nerveux, une situation difficile dans la famille, une prise en charge d’un parent malade.
  • La présence des symptômes sous forme de larmes, de tristesse constante, de vision pessimiste de la vie qui sont apparus relativement récemment et n’ont pas été observés depuis la petite enfance.
  • La présence des problèmes de condition physique, notamment des maux de tête, une diminution des performances, des troubles du sommeil et de l’appétit, des douleurs cardiaques, des douleurs abdominales, qui ne peuvent être expliquées par une pathologie somatique lors de l’examen.

Les symptômes de la dépression chronique peuvent apparaître à un degré plus ou moins important de temps à un autre (3). Par exemple, le fait de devenir moins perceptible après un peu de repos. De plus, la personne présente une alternance de périodes d’amélioration et de détérioration du bien-être.

Si vous remarquez en vous-même l’apparition des états suivants, envisagez de contacter un psychothérapeute :

L’anhédonie : ou perte de la capacité à ressentir le plaisir, qui se manifeste par l’absence d’ émotions positives ou de sensations agréables de choses simples comme la nourriture délicieuse, la détente ou le temps ensoleillé.

L’apathie : ou manque de désir de faire autre chose que les tâches les plus importantes, ce qui se manifeste par l’abstention de rencontrer des amis, le manque de désir de prendre soin de soi, de la famille ou des études, ainsi que le désir de passer plus de temps à la maison dans la solitude.

Le négativisme : les patients ont une tendance à refuser tout contact avec autrui et avec le réel.

Des sentiments de : culpabilité, d’impuissance, d’inutilité, de désespoir, une faible estime de soi, un sentiment d’incapacité à changer quelque chose, pouvant conduire à une tentative de suicide.

Des symptômes de : retard mental et moteur, une difficulté de concentration, une difficulté à effectuer des actions intellectuelles difficiles, une fatigue, un oubli et une distraction.

Des symptômes somatiques : des maux de tête, des étourdissements, une faiblesse, une diminution de la libido, une insomnie, une diminution de l’appétit, des douleurs musculaires, articulaires, cardiaques, abdominales et autres organes, un ostéochondrose et une hypertension artérielle d’origine inconnue.

La dépression chronique, comme toute maladie mentale, doit être traitée. En effet, ce trouble affecte la qualité de vie d’une personne, car il est bien connu que c’est sous l’influence de troubles dépressifs que surviennent un plus grand nombre de suicides.

En premier lieu, le traitement de la dépression chronique devrait commencer par la recherche de ses  causes et la définition des maladies concomitantes. Seul un diagnostic complet, réalisé à l’aide d’un examen approfondi, peut aider à élaborer le bon plan de traitement et, par conséquent, permettre de se débarrasser définitivement de la dépression (4).

Dans tous les cas, le patient devra recourir régulièrement à des médicaments et à des séances répétées de psychothérapie pour maintenir un état psychologique confortable. De plus, les changements de mode de vie, l’introduction de sports et d’activités physiques, la marche, la normalisation de la nutrition et du sommeil sont d’une grande importance.

La pharmacothérapie :

Les antidépresseurs aident à rétablir le déséquilibre biochimique dans le cerveau qui se produit avec un trouble dépressif. Les types d’antidépresseurs les plus couramment utilisés pour traiter la dépression chronique comprennent :

  • Des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline.
  • Des antidépresseurs tricycliques.

Ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires. Parmi eux figurent les troubles du cycle menstruel, les changements d’appétit, les nausées, la diminution du désir sexuel, la fatigue excessive et la somnolence. Par conséquent, avant de commencer à prendre des antidépresseurs, assurez-vous de consulter votre médecin.

Le traitement pharmacologique dure au moins un an, parfois deux ans. Ceci est nécessaire pour consolider les compétences acquises dans le processus de psychothérapie au niveau réflexe et éliminer les symptômes organiques de la dépression (comme les troubles métaboliques dans le cerveau). De plus, il est extrêmement important d’éviter l’arrêt brutal du médicament.

Bien sûr, il n’est pas nécessaire de prendre des médicaments à vie et, avec le temps, le patient, avec la participation d’un spécialiste, peut réduire la dose de médicaments et les abandonner progressivement.

La psychothérapie :

C’est une pratique courante dans le traitement de la dépression chronique. Cela implique de parler avec un spécialiste de vos symptômes et de la façon dont ils affectent votre vie.

Toute psychothérapie est un travail actif sur soi, un contrôle conscient de ses pensées et de ses sentiments, permet à un patient déprimé de ne pas être l’otage des manifestations spontanées de ses émotions, mais de prendre une position autoritaire et active par rapport à celles-ci.

La psychothérapie aide à :

  • Soulager les symptômes de dépression.
  • Identifier les facteurs qui contribuent à son développement.
  • Identifier les croyances négatives et les remplacer par des positives.
  • Apprendre à résoudre des problèmes.
  • Apprendre à établir des relations positives avec les autres.
  • Augmenter l’estime de soi.
  • Apprendre à se fixer des objectifs et à les atteindre.

Parmi les méthodes efficaces psychothérapeutiques, on distingue la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie centrée sur les émotions, puisque la dépression envahit principalement la sphère émotionnelle-volontaire du patient (5).

Cette approche implique non seulement une évaluation critique des pensées et des sentiments du patient, mais aussi l’utilisation de comportements alternatifs autres que ceux qui ont pu conduire le patient à la dépression ou exacerber son évolution.

Il est important de comprendre que la psychothérapie n’est pas seulement une conversation avec un spécialiste psychique. C’est l’utilisation active dans la vie quotidienne et la communication de ces techniques que le patient apprend lors d’une rencontre avec un psychothérapeute.

Le traitement psychothérapeutique dure, en règle générale, 3 à 4 mois, après quoi un patient souffrant de dépression (ou plutôt déjà pratiquement en bonne santé) peut appliquer des techniques psychothérapeutiques de manière indépendante.

Changement de mode de vie :

En général, pour les patients souffrant de dépression chronique, les experts  recommandent :

  • Un modèle de sommeil correct.
  • Une alimentation saine et équilibrée.
  • Un régime qui augmente les niveaux de sérotonine.
  • Une activité physique régulière, le yoga ou simplement marcher en plein air.
  • La phytothérapie.

La dépression chronique peut être caractérisée par divers degrés de gravité, qui déterminent la durée et même l’efficacité du déroulement de son traitement.

Toutes les mesures proposées pour traiter la dépression chronique deviendront plus efficaces si le patient est entouré par la famille, les proches ou les amis.

(1) Fava, M., & Kendler, K. S. (2000). Major depressive disorder. Neuron, 28(2), 335–341. https://doi.org/10.1016/s0896-6273(00)00112-4

(2) Griffiths, J., Ravindran, A. V., Merali, Z., & Anisman, H. (2000). Dysthymia: a review of pharmacological and behavioral factors. Molecular psychiatry, 5(3), 242–261. https://doi.org/10.1038/sj.mp.4000697

(3) Parker, G., & Malhi, G. S. (2019). Persistent Depression: Should Such a DSM-5 Diagnostic Category Persist?. Canadian journal of psychiatry. Revue canadienne de psychiatrie, 64(3), 177–179. https://doi.org/10.1177/0706743718814429

(4) Torpey, D. C., & Klein, D. N. (2008). Chronic depression: update on classification and treatment. Current psychiatry reports, 10(6), 458–464. https://doi.org/10.1007/s11920-008-0074-6

(5) Arnow, B. A., & Constantino, M. J. (2003). Effectiveness of psychotherapy and combination treatment for chronic depression. Journal of clinical psychology, 59(8), 893–905. https://doi.org/10.1002/jclp.10181

(6) Bschor, T., Bauer, M., & Adli, M. (2014). Chronic and treatment resistant depression: diagnosis and stepwise therapy. Deutsches Arzteblatt international, 111(45), 766–775. https://doi.org/10.3238/arztebl.2014.0766

FAQs

COMMENT LA BALANCE PEUT VOUS AIDER

The Balance RehabClinic est l'un des principaux fournisseurs de traitements de luxe en matière de toxicomanie et de santé mentale pour les personnes aisées et leurs familles, offrant un mélange de science innovante et de méthodes holistiques avec des soins individualisés inégalés.

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
UN SEUL CLIENT À LA FOIS
PROGRAMME SUR MESURE
RESTAURATION BIOCHIMIQUE
APPROCHE HOLISTIQUE
THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
THÉRAPIE INFORMÉE SUR LE TRAUMATISME

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer la demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs du traitement

1 semaine

Bilans & Détox

1-4 semaine

Thérapie psychologique et holistique

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Soins Suivis

12+ semaine

Visite de rappel

Santé Mentale Insights

latest news & research on Santé Mentale
La bipolarité
La bipolarité

Les individus souffrant de trouble bipolaire traversent des périodes marquées par des émotions exceptionnellement intenses, des altérations dans leurs habitudes de sommeil et leurs niveaux d'activité

read more
pensées suicidaires
Les idées suicidaires

Les idées suicidaires sont un terme général utilisé pour décrire une gamme de contemplations, de souhaits et de préoccupations concernant la mort et le suicide

read more
La confusion mentale
La confusion mentale

La confusion mentale désigne une diminution des capacités cognitives, englobant l’aptitude d’une personne à penser, à apprendre et à comprendre

read more
La fatigue chronique
La fatigue chronique

fatigue est une sensation relativement subjective et ardue à quantifier. Elle peut être naturelle lorsque quelqu'un a été impliqué dans un travail intense, que ce soit sur le plan physique ou mental

read more

Accréditations

 
Neurocare
TAA
ssaamp
Somatic Experience
SMGP
SEMES
SFGU
WPA
red GDPS
pro mesotherapie
OGVT
AMF
NeuroCademy
MEG
Institute de terapia neural
ifaf
FMH
EPA
EMDR
COPAO
COMIB
British Psychology Society
 

Médias

 
Live Science
Mallorca Magazin
Woman & Home
National World
American Banker
Marie Claire
BBC
La Nacion
Metro UK
General Anzeiger
Business Leader
Dazed
Apartment Therapy
Express UK
Bloomberg
Cosmopolitan
Morgenpost
Manager Magazin
Entrepreneur ME
abcMallorca
Psychreg
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
PsychologyTimes
LuxuryLife
The Times
The Standard
The stylist
Mirror UK
Mallorca Zeitung
Daily Mail
Guardian