9 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

Il existe divers facteurs de stress dans la vie quotidienne. Lorsqu’une personne est stressée, son système nerveux est déséquilibré et divers symptômes apparaissent physiquement, mentalement et comportementalement.

Afin de ne pas évoluer vers une maladie grave, il est primordial d’être conscient de ces symptômes et de savoir les changements qui ont tendance à apparaître, le plus tôt possible et de prendre des mesures préventives.

La réaction du corps et de l’esprit à un stimulus externe est appelée une « réponse au stress », et le stimulus ou le facteur qui provoque cette réponse est appelé un « agent de stress ».

Le stress est un facteur de perturbation du système nerveux autonome. Dans de nombreux cas, les symptômes de troubles mentaux et physiques apparaissent et dans certains cas, des maladies se développent.  

Trop de stress peut nuire au fonctionnement du système nerveux autonome et à l’équilibre hormonal de l’organisme. En effet, les neurones du système autonome jouent un rôle dans la régulation des fonctions de l’ensemble du corps, tels que le cœur, les poumons, le tractus gastro-intestinal, le foie et les vaisseaux sanguins.

Les nerfs autonomes sont divisés en nerfs sympathiques et nerfs parasympathiques et fonctionnent de manière équilibrée. Lorsque les nerfs autonomes sont déséquilibrés, des troubles physiques apparaissent, le système immunitaire est affaibli, ce qui rend les personnes plus susceptibles de tomber malades et de se sentir déprimés.

Il faut noter que le degré de stress varie d’une personne à une autre, donc les types de symptômes varient. De plus, certaines femmes souffrent d’irrégularités menstruelles dues à des déséquilibres hormonaux.

   Les symptômes physiques

                     Les douleurs 

Le stress stimule les nerfs du système nerveux autonome, provoquant ainsi une tension cérébrale. En raison de la constriction des vaisseaux sanguins et de la stagnation du flux sanguin, il provoque des douleurs dans diverses parties telles que les maux de tête et les maux de dos.

Les vertiges

Le déséquilibre du système nerveux  peut également provoquer des symptômes tels que des étourdissements et des acouphènes.

Les nausées

Le stress entraîne une lourde charge sur l’estomac. Une pression abdominale élevée provoque une régurgitation des aliments dans l’estomac et une sécrétion excessive d’acide gastrique, provoquant des nausées. De plus, la congestion et la douleur à l’estomac et à la poitrine sont également des signes remarquables de ce symptôme.

Les diarrhées et constipation

En plus des malaises gastriques, certaines personnes présentent des symptômes digestifs tels que des ballonnements, une tension abdominale basse, une constipation et une diarrhée.

Les problèmes de sommeil

Les situations de stress peuvent entraîner des problèmes de sommeil, tels que le mauvais sommeil, la difficulté de se réveiller tôt le matin, en plus des phases de réveil au milieu de la nuit.

Les irrégularités menstruelles chez les femmes

Chez les femmes, le stress peut également provoquer des symptômes tels que des irrégularités menstruelles et une aménorrhée (l’absence d’écoulement menstruel chez une femme en âge d’être réglée).

Les symptômes psychologiques

La dépression

Les perturbations du système nerveux autonome affectent également l’aspect spirituel et peuvent provoquer une dépression.  

L’anxiété

Certaines personnes se trouvent anxieuses et nerveuses, à cause du stress. Il est difficile de contrôler les émotions d’une personne, quand l’anxiété persiste pendant une longue période, comme se mettre en colère ou pleurer soudainement.

La frustration

La principale cause de frustration est la perturbation des nerfs autonomes due au stress. Une sensation d’impatience inhabituelle ou un fort sentiment de solitude peuvent être ressenties à cause du stress.

Les symptômes comportementaux

La diminution d’attention

Lorsque le stress s’accumule, le cerveau humain commande au corps de se reposer, ce qui provoque une sensation de fatigue. Cependant, en se forçant de travailler, dans cet état, la concentration ne continue pas et l’attention diminue.

La fatigue

En présence d’une fatigue quotidienne, le rythme de la vie est rompu,

L’amplification des erreurs

Bien sûr, avec la diminution d’attention, les erreurs augmentent. Il devient difficile de mémoriser des informations et de penser logiquement, et il est facile de faire des erreurs par inadvertance, même dans des actions qui se font normalement sans problème.

Plusieurs maladies peuvent se développer lorsque le stress persiste chez une personne, telles que :

Les maladies physiques

L’ulcère gastrique

Une douleur apparaît au niveau de la membrane muqueuse de l’estomac. Parfois, un méléna (évacuation par l’anus de sang) et une hématémèse (rejet de sang par la bouche après vomissement), se produisent.

Lorsque l’ulcère s’aggrave, elle peut provoquer un trou dans l’estomac avec une péritonite (inflammation aiguë de la fine membrane qui tapisse les organes présents dans l’abdomen).

Le syndrome du côlon irritable

Développement de douleurs et des malaises abdominaux de manière répétée. En cas d’aggravation des symptômes, une colite ulcéreuse et la maladie de Crohn peuvent apparaître.

Les maladies cardiovasculaires

Le stress stimule l’activité du nerf sympathique, par conséquent les vaisseaux sanguins se contractent, ce qui entraîne une hypertension artérielle. Ceci constitue un facteur de risque d’apparition des maladies cardiovasculaires, telles que l’athérosclérose, les troubles du rythme cardiaque, l’infarctus du myocarde, l’insuffisance cardiaque ou encore les accidents vasculaires cérébraux.

La pharyngite chronique

En plus de ses origines virales, bactériennes et allergiques, la pharyngite chronique peut, par ailleurs, être d’origine émotionnelle. En fait, une crise d’angoisse, une émotion forte ou un gros stress peuvent provoquer une sensation de « boule dans la gorge ».

En effet, en réponse au stress, les muscles de la gorge se contractent de manière inconsciente. Cela suscite des douleurs chroniques au niveau de la base cervicale, au bas du cou, zone de communication entre l’œsophage et le pharynx.

Le goitre

Le stress est l’un des facteurs déclenchant de la maladie du goitre. En effet, dans une situation de stress chronique, les glandes surrénales augmentent leurs sécrétions en cortisol. Trop d’hormone cortisol peut interférer avec la production d’hormones thyroïdiennes : il peut stimuler la thyroïde à travailler plus fort pour créer des quantités suffisantes d’hormones thyroïdiennes.

De plus, dans une situation de stress, la personne est plus vulnérable aux affections thyroïdiennes auto-immunes, telles que la maladie de Basedow, qui se manifeste notamment par l’apparition d’un goitre, un amaigrissement, une anxiété et une nervosité.

Les pathologies immunitaires

Les maladies allergiques telles que l’asthme et la dermatite atopique peuvent également être plus probables ou aggravées par le stress.

Le syndrome de fatigue chronique

La fatigue s’accumule au point d’interférer avec la vie quotidienne, avec l’existence de manque de concentration, de l’insomnie, des maux de gorge et des maux de tête. Quand ça empire, ça devient dépressif.

Les maladies mentales

La dépression

C’est une maladie dans laquelle les parties émotionnelles telles que l’anxiété, la peur et la tristesse deviennent plus intenses en raison de la détérioration fonctionnelle de certaines zones cérébrales.

La dépression s’accompagne généralement par des symptômes tels que le manque de motivation, les troubles du sommeil et la fatigue. Lorsqu’elle s’aggrave, la vie sociale devient difficile avec la possibilité d’un risque de suicide.

Le trouble bipolaire

Des symptômes de dépression et d’états maniaques répétés apparaissent. Lorsque la situation s’aggrave, des délires et des hallucinations peuvent survenir.

Le trouble obsessionnel-compulsif

Le stress prolongé peut causer des obsessions et des comportements compulsifs, tels que le devoir de laver perpétuellement et devoir de verrouiller sa maison continuellement, ce qui entrave la vie de la personne.

Au fur et à mesure que la situation s’aggrave, la fréquence et l’intensité des obsessions augmentent.

Le trouble de l’alimentation

Apparition des troubles de comportements, comme l’alternance des phases de refus de manger et d’hyperphagie.

Lorsque ces troubles alimentaires s’aggravent, elles deviennent difficiles à traiter et peuvent mettre la vie de la personne en danger. Les troubles de l’alimentation chez les enfants augmentent également le risque de dépression et de troubles anxieux.

Il est important de surveiller les symptômes induits par le stress. L’existence de ces signes constitue un indice de la présence d’une maladie plus ou moins grave. Cependant, certaines maladies liées au stress telles que l’hypertension et le goitre sont initialement asymptomatiques.

Afin de prévenir les maladies mentales et physiques causées par le stress, il est important de connaître les parties de son corps qui sont sensibles au stress, d’essayer d’éliminer ou de réduire sa frustration dans les situations de stress, de faire attention aux signes physiques, mentaux et comportementaux, de comprendre où se cache la cause du stress dans la vie quotidienne, ainsi que d’avoir une hygiène de vie saine.

Enfin, si vous vous sentez mal à l’aise, frustré ou anxieux pendant plus de deux semaines, ne tolérez pas, il est nécessaire de prendre des mesures et d’avoir des examens médicaux pour détecter ces maladies à un stade précoce, avant que la situation devienne plus inquiétante.

FAQs

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
1 - UN SEUL CLIENT À LA FOIS
2 - VIE PRIVÉE ET DISCRÉTION
3 - VÉRIFICATION COMPLÈTE
4 - PROGRAMME SUR MESURE TRAITANT LES CAUSES FONDAMENTALES
5 - RESTAURATION BIOCHIMIQUE
6 - APPROCHE HOLISTIQUE
7 - LES DERNIÈRES THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
8 - CONSEILLER EN RÉSIDENCE 24/7
9 - ÉTABLISSEMENT PRIVÉ DE LUXE
10 - CHEF PERSONNEL ET RÉGIME ALIMENTAIRE

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer une demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs de traitement

1 semaine

Évaluations complètes et désintoxication

1-4 semaine

Thérapie physique et mentale en cours

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Suivi

12+ semaine

Visite de remise à niveau

Accréditations & Médias

 
AMF
British Psychology Society
PsychologyTimes
COMIB
COPAO
EMDR
EPA
FMH
ifaf
Institute de terapia neural
MEG
NeuroCademy
Neurocare
OGVT
pro mesotherapie
Psychreg
red GDPS
WPA
SFGU
SEMES
SMGP
Somatic Experience
ssaamp
TAA
SSP
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
Views
abcMallorca
LuxuryLife