5 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

Si vous prenez des médicaments, vous devez être conscient que consommer l’alcool peut modifier le fonctionnement de vos médicaments. Associer alcool et médicaments peut aussi être dangereux. La combinaison peut provoquer de graves conséquences pour la santé, y compris une surdose, et même la mort.

Il existe des centaines de médicaments qui interagissent avec l’alcool. L’alcool est connu pour être incompatible avec les analgésiques antipyrétiques, les tranquillisants, les antihypertenseurs, etc. Lorsqu’ils sont pris ensemble, l’effet du médicament peut être renforcé et vous pouvez perdre conscience ou votre tension artérielle peut chuter trop, vous devez donc vous abstenir de le prendre ensemble.

Voici ce que vous devez savoir sur les interactions dangereuses possibles entre l’alcool et le Tramadol en particulier, ainsi que ce qui peut arriver si ces substances sont combinées.

Il a été prouvé que le métabolisme de l’alcool et le métabolisme des médicaments peuvent entrer en compétition dans le foie. En effet, l’alcool absorbé par le corps circule dans le sang et il est transporté vers le foie où il est décomposé par plusieurs enzymes dont les plus importantes sont l’ADH et le cytochrome P450.

Le cytochrome P450 est un enzyme impliqué dans de nombreuses interactions médicamenteuses pharmacocinétiques avec l’environnement du malade. On dit alors que l’alcool supprime le métabolisme des médicaments réalisé par le même enzyme. En d’autres termes, le médicament peut être métabolisé rapidement et devenir moins efficace, ou inversement, il peut ne pas être métabolisé pendant une longue période et la concentration sanguine peut rester élevée, entraînant un effet important.

Les effets des médicaments sur l’organisme varient en fonction de la condition physique, de l’âge, du poids, des antécédents médicaux et certainement du mode de vie.

Il existe certaines combinaisons qui provoquent des interactions à effets néfastes entre les médicaments et certains produits comme l’alcool. Dans ce contexte, les recherches scientifiques indiquent qu’il est très dangereux de prendre certains médicaments et de l’alcool en même temps.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles il peut être nocif de mélanger des médicaments et de l’alcool. En les combinant, l’alcool peut modifier le fonctionnement d’un médicament. En effet, dans certains cas, l’alcool peut rendre certains médicaments moins efficaces en interférant avec la façon dont ils sont absorbés dans le tube digestif et la maladie devient difficile à guérir.

Dans d’autres cas, l’alcool augmente la biodisponibilité d’un médicament, ce qui peut augmenter la concentration du médicament dans votre sang à des niveaux toxiques, l’effet du médicament sera alors plus fort.

Par ailleurs, la consommation d’alcool peut également aggraver les effets secondaires d’un médicament ou même provoquer de nouveaux symptômes.  

Plusieurs symptômes peuvent subvenir si vous mélangez des médicaments avec de l’alcool, tels que :

  • Vertiges.
  • Maux de tête.
  • Nausée et vomissements.
  • Déséquilibre au niveau de la pression artérielle.
  • Instabilité des humeurs, des émotions et du comportement.

Dans certains cas, mélanger de l’alcool avec certains médicaments peut entraîner une surdose ou une intoxication alcoolique, qui sont toutes deux des urgences médicales potentiellement mortelles.

Le Tramadol est un analgésique de type opioïde, qui est une substance psychoactive, puisqu’elle agit dans les zones du cerveau responsables du contrôle de la douleur et peut provoquer de l’euphorie.

Ce médicament est préconisé pour soulager les douleurs chroniques de diverses maladies ainsi que les douleurs cancéreuses difficiles à traiter avec des analgésiques non opioïdes.

En plus de l’activation des récepteurs opioïdes μ, le Tramadol active le système de suppression de la douleur descendante. Les récepteurs opioïdes μ sont largement distribués dans les systèmes nerveux central et périphérique et sont impliqués dans le contrôle de la douleur dans le corps. Cette action sur les récepteurs μ est le premier effet analgésique de ce médicament.

Le deuxième effet du Tramadol est un effet monoaminergique central qui consiste à bloquer la recapture des neurotransmetteurs noradrénaline et sérotonine. Ensuite, il augmente leur concentration et active le système descendant de suppression de la douleur.

Des études portant sur les effets de médicaments ont montré que l’association entre l’alcool et le Tramadol est l’une des combinaisons les plus dangereuses. Etant un opioïde, le Tramadol peut causer, lui seul des effets secondaires plus ou moins graves tels que :

  • Somnolence.
  • Etourdissements.
  • Respiration ralentie ou altérée.
  • Perte de mémoire.
  • Altération du comportement moteur.
  • Augmentation de la pression artérielle.
  • Irritabilité.
  • Menstruations irrégulières…

D’autre part, l’augmentation de la concentration de l’alcool dans le sang, à lui seul, entraîne des symptômes désagréables lors d’excès de consommation, tels que :

  • Palpitations.
  • Rougeur du visage.
  • Nausées.
  • Vomissements.
  • Rougeurs.
  • Maux de tête.
  • Baisse de la pression artérielle.
  • Acidité gastrique.

Par conséquent, le mélange des médicaments du système nerveux, tels que les analgésiques avec l’alcool intensifient les effets secondaires, augmente le risque d’une surdose mortelle. Plusieurs symptômes graves tels que :

  • Réduction du réflexe de la toux et des fonctions respiratoires, par conséquent, les patients risquent d’avoir des aliments, des liquides ou d’autres objets coincés dans leurs voies respiratoires ou d’être incapables de respirer convenablement.
  • Des troubles du sommeil tels que l’apnée du sommeil et la parasomnie (troubles comportementaux pendant le sommeil).
  • Dépression du système nerveux central.
  • Difficultés de coordination des mouvements.
  • Insuffisance cardiovasculaire.
  • Tachycardie.
  • risque de convulsions.

Le Tramadol est un opioïde à courte durée d’action qui est de 4 à 6 heures, sa demi-vie d’élimination est de 6 à 9 heures (la demi-vie d’un médicament indique le temps qu’il faut au corps d’une personne pour éliminer la moitié de la concentration de la substance ingérée), les effets de ce médicament commencent environ une heure après la prise de dose. Comme les autres opiacés, le Tramadol a un métabolisme hépatique qui utilise les voies des cytochromes (P450).

La décomposition du Tramadol est principalement hépatique et son excrétion est principalement faite par les reins dans l’urine. L’élimination totale du Tramadol est réalisée dans les 32 heures de la prise. Si vous avez pris du Tramadol, il est nécessaire d’attendre qu’il soit complètement éliminé de votre système avant de boire de l’alcool.

Lorsque vous attendez que le Tramadol s’élimine de votre corps, cela vous aidera à éviter les effets secondaires indésirables et à réduire considérablement votre risque de surdosage.

Pour conclure, le mélange d’alcool et de Tramadol vous expose à des réactions dangereuses. Si le médecin vous a conseillé de prendre le Tramadol sur ordonnance, protégez-vous en évitant l’alcool si vous prenez ce médicament, vous devez respecter certaines règles comme par exemple, attendre au moins 36 heures après avoir pris le Tramadol avant de boire une boisson alcoolisée.

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
1 - UN SEUL CLIENT À LA FOIS
2 - VIE PRIVÉE ET DISCRÉTION
3 - VÉRIFICATION COMPLÈTE
4 - PROGRAMME SUR MESURE TRAITANT LES CAUSES FONDAMENTALES
5 - RESTAURATION BIOCHIMIQUE
6 - APPROCHE HOLISTIQUE
7 - LES DERNIÈRES THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
8 - CONSEILLER EN RÉSIDENCE 24/7
9 - ÉTABLISSEMENT PRIVÉ DE LUXE
10 - CHEF PERSONNEL ET RÉGIME ALIMENTAIRE

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer une demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs de traitement

1 semaine

Évaluations complètes et désintoxication

1-4 semaine

Thérapie physique et mentale en cours

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Suivi

12+ semaine

Visite de remise à niveau

Accreditations & Media