8 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

En France, 2 à 3 % de la population souffrent des troubles obsessionnels compulsifs. Dans la catégorie des victimes, on retrouve des personnes de tous âges. C’est une pathologie qui peut grandement dégrader la qualité globale de vie de celui qui en souffre. Comme son nom l’indique, c’est un trouble qui induit des pensées obsessionnelles que la victime ne peut refouler. Il se traduit également par des comportements compulsifs dérangeants aussi bien pour la victime que pour son entourage. Que savoir des troubles obsessionnels compulsifs ? La réponse ici ! 

Un trouble obsessionnel compulsif (TOC) est une maladie psychique qui provoque des obsessions par rapport à des images ou des pensées. Ces dernières ne peuvent pas être contrôlées par le patient. Elles sont intrusives, répétitives et sont source de grand inconfort pour le patient et ses proches. Quant aux compulsions, il s’agit d’un état dans lequel le patient sent un besoin irrépressible d’accomplir un acte généralement répréhensible. 

Les compulsions ainsi que les obsessions tournent autour de certains thèmes. La maladie de TOC va surtout être orientée vers la sexualité, le désordre et le sacrilège, etc. Les victimes auront peur d’être responsables de la mort d’un autre par exemple. Mais, en réalité, cette peur n’est justifiée par aucun facteur tangible ou légitime. 

Derrière ce mot (TOC) de trois lettres se cache une maladie qui induit un cercle vicieux énergivore. C’est un perpétuel recommencement qui épuise le patient. 

Les troubles obsessionnels et compulsifs peuvent se manifester de nombreuses façons. 

Les obsessions de la saleté

Dans un premier temps, vous pourrez noter une obsession de la saleté et des contaminations. Ici, le patient démontre une peur irrationnelle de se salir et par conséquent de se contaminer. Toutefois, il faut rappeler que l’obsession de la saleté et des contaminations touchent beaucoup plus les femmes. 

Elles peuvent donc se laver les mains une centaine de fois par jour par peur de se contaminer. Les femmes sujettes à ce type d’obsession passeront de nombreuses heures aux toilettes pour finir avec de longues séances de nettoyage. Elles utiliseront alors une quantité importante de désinfectant bien que cela ne soit pas nécessaire. 

Si ces symptômes ne peuvent se remarquer qu’au domicile du patient, les modalités changent une fois qu’il est hors de chez lui. En effet, celle qui a une obsession de la saleté évitera dans tous les cas de serrer la main aux autres. Il arrive régulièrement que le patient refuse de toucher à certains objets ou de fréquenter des endroits qui pour lui ne sont pas propres. 

Les obsessions de l’oubli et la compulsion de vérification

Comme autre symptôme, on peut également noter les obsessions de l’oubli et la compulsion de la vérification. Un exemple de toc est que la victime aura tendance à se laver les mains plusieurs fois de suite sans raison. En effet, les compulsions se traduisent par une répétition de certains gestes. Même si les craintes sont infondées, les victimes vont continuer à vérifier. 

Les personnes atteintes de trouble obsessionnel compulsif et ayant l’obsession de l’erreur vont constamment surveiller ce qu’elles disent. Pour elles, un mot mal placé peut entrainer un cataclysme. C’est donc une pathologie qui consomme assez d’énergie chez les patients parce qu’ils doivent constamment être en alerte. 

L’obsession de l’ordre accompagné d’une compulsion du rangement

L’obsession de l’ordre ainsi que la compulsion du rangement sont également de symptômes fréquents. Ici, la victime aura tendance à être pointilleuse en ce qui concerne l’ordre. Elle peut avoir des routines dans un ordre précis. En effet, elle va développer une obsession pour la précision et l’ordre. 

La peur irrationnelle de se séparer de certains objets

Les personnes atteintes de TOC ont une peur obsessionnelle de se séparer de certains objets par peur d’en avoir besoin par la suite. Ils développent donc une compulsion d’accumulation. Elles finissent avec de nombreux objets qui n’ont en principe aucune valeur. 

Les symptômes de l’obsession du corps 

Dans le cas de ces symptômes, la victime a une perception erronée d’un membre de son propre corps. Elle peut par exemple penser que ces doigts sont déformés. Par conséquent, elle passera beaucoup de temps à se mirer pour s’en convaincre. Pour finir, le patient cherchera un moyen pour cacher son défaut, d’où la compulsion du camouflage. 

Les symptômes d’une transgression

Certains symptômes de TOC sont liés à une obsession de transgression. Dans ces cas, les patients sont envahis par des pensées récurrentes dont ils ne peuvent se défaire. Ces pensées intrusives peuvent concerner la sexualité par exemple. Dans ce cas, la personne atteinte de TOC va constamment craindre un acte immoral. Elle peut également avoir des impulsions criminelles. 

Ainsi, il cherchera à se rassurer auprès des siens en demandant un nombre incalculable de fois s’il n’aurait pas commis un acte ou un autre. S’il doit avoir de compulsions dans ce cas précis, il s’agira notamment de gestes rappelant un rituel ou de la récitation d’une portion de phrase. Pour les victimes, ces gestes pourront les aider à se débarrasser des pensées obscènes qu’elles auraient. 

Comme vous pourriez l’imaginer, les TOC peuvent grandement détériorer la qualité de vie de ceux qui en souffrent. Par conséquent, ils vont se replier sur eux-mêmes et éviteront de parler de ce qu’ils ont. Généralement, ils ne comprennent pas forcément ce dont ils souffrent. Craignant d’être traités de fous, ils ne parleront que quand cela sera trop tard. Dans certains cas, ce sont les proches qui s’en rendent compte.  

S’il est légitime de se demander d’où viennent les TOCs, les origines de la pathologie sont nombreuses. Un ensemble de facteurs est responsable de l’apparition de la pathologie.   

Premièrement, les antécédents familiaux peuvent conditionner la survenue de cette pathologie psychique. En effet, lorsqu’un patient a des parents qui en ont souffert, ses chances d’en hériter sont grandes. Les pronostics d’occurrence varieront en fonction des liens avec les parents. 

Deuxièmement, la biologie du cerveau peut être également une cause. C’est une pathologie qui peut se déclencher lorsque la teneur de sérotonine dans le cerveau est déséquilibrée. Troisièmement, les causes du trouble obsessionnel compulsif peuvent être liées au vécu du patient. Ceux qui ont subi des traumatismes importants depuis le bas âge sont des proies potentielles aux TOCs. C’est aussi le cas, lorsqu’il y a des changements trop importants dans la vie d’une personne. Il peut s’agir par exemple d’une naissance, d’un divorce, d’un décès ou autre. Ce sont des déclencheurs potentiels de TOC. 

Les troubles obsessionnels compulsifs sont handicapants. Pour soulager les patients, certains traitements sont proposés. Mais avant, le psychiatre posera un diagnostic au préalable. Le test du trouble obsessionnel compulsif sera fait non pas pour trouver la cause des TOCS, mais pour avoir une idée précise de la gravité de la situation. 

En effet, le traitement à appliquer va dépendre la gravité des TOCS. Dans les cas bénins, le professionnel de la santé va opter pour une thérapie cognitivo-comportementale : la TCC. C’est un accompagnement qui vise à positiver la perception que l’obsédé aurait du mal dont il souffre. À l’aide de cette thérapie, le patient est exposé progressivement à des situations qui déclenchent souvent son obsession et ses compulsions. 

Toutefois, c’est un projet qui peut durer dans le temps avec les objectifs que vous vous fixez. Ainsi, le patient apprendra à mieux gérer son anxiété et sa compulsion. Il est possible d’envisager une guérison du TOC en choisissant la psychothérapie dans le cas de TOC léger.

En cas de TOC sévère, la thérapie cognitivo-comportementale est combinée à l’utilisation de médicaments. Puisqu’il s’agit d’un cas grave, le traitement sera plus ou moins long. Toutefois, contrairement à des pathologies psychiques où il n’y a que les symptômes qui sont traités, certains médicaments peuvent agir sur la cause du mal. C’est le cas par exemple des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Ils permettent d’équilibrer la composition chimique du cerveau. 

Par ailleurs les professionnels de la santé, s’attèlent à trouver des solutions nouvelles pour la prise en charge des personnes souffrant de TOC. Par exemple, ils ont exploré la piste de la neurochirurgie. Cependant, elle ne peut s’appliquer qu’aux cas les plus graves. Au vu de la délicatesse de l’intervention, elle n’a été utilisée que dans très peu de cas. 

Les chercheurs ne pensent donc pas s’y baser puisqu’ils ne peuvent pas encore prouver l’efficacité absolue de la neurochirurgie. Par ailleurs, les patients qui ont été soumis à ce traitement ont souffert de lésions cérébrales par la suite. 

Dès lors, le nouveau traitement du TOC en 2022 repose sur la SCP, la stimulation cérébrale profonde. Grâce à des électrodes implantées, certaines zones du cerveau sont mieux stimulées. Le traitement se montre plus efficace que la chirurgie et reste prometteuse. 

FAQs

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
1 - UN SEUL CLIENT À LA FOIS
2 - VIE PRIVÉE ET DISCRÉTION
3 - VÉRIFICATION COMPLÈTE
4 - PROGRAMME SUR MESURE TRAITANT LES CAUSES FONDAMENTALES
5 - RESTAURATION BIOCHIMIQUE
6 - APPROCHE HOLISTIQUE
7 - LES DERNIÈRES THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
8 - CONSEILLER EN RÉSIDENCE 24/7
9 - ÉTABLISSEMENT PRIVÉ DE LUXE
10 - CHEF PERSONNEL ET RÉGIME ALIMENTAIRE

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer une demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs de traitement

1 semaine

Évaluations complètes et désintoxication

1-4 semaine

Thérapie physique et mentale en cours

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Suivi

12+ semaine

Visite de remise à niveau

Accréditations & Médias

 
AMF
British Psychology Society
PsychologyTimes
COMIB
COPAO
EMDR
EPA
FMH
ifaf
Institute de terapia neural
MEG
NeuroCademy
Neurocare
OGVT
pro mesotherapie
Psychreg
red GDPS
WPA
SFGU
SEMES
SMGP
Somatic Experience
ssaamp
TAA
SSP
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
Views
abcMallorca
LuxuryLife