EXPERTISE MÉDICALE SUISSE: ZURICH, MAJORQUE, LONDRES, NEW YORK

10 Minutes

Édité et examiné cliniquement par THE BALANCE Équipe
Fait vérifié

La confusion, résultant de perturbations de l’activité cérébrale, peut être déclenchée par diverses conditions, événements et circonstances. Certaines de ces causes sont bénignes et réversibles, tandis que d’autres sont graves et permanentes.

Reconnaître précocement ce symptôme est primordial, et les proches peuvent jouer un rôle essentiel dans le diagnostic et le traitement.

La confusion mentale désigne une diminution des capacités cognitives, englobant l’aptitude d’une personne à penser, à apprendre et à comprendre (1).

Souvent, les individus emploient le terme confusion pour décrire des petites erreurs ou des inexactitudes. Cependant, sur le plan médical, la confusion revêt une signification bien distincte. Elle représente une altération de l’état mental, signalant un dysfonctionnement au niveau du cerveau, notamment chez les personnes âgées (2).

Diverses compétences sont associées à différentes régions du cerveau. Certaines compétences, telles que le langage parlé, impliquent la collaboration de différentes zones. La confusion mentale se manifeste lorsque ces zones ne fonctionnent pas de manière optimale.

Parfois, la confusion est transitoire et s’estompera, tandis que d’autres fois, elle persiste à long terme en raison d’un état permanent.

La confusion peut comprendre :

Une diminution de la vigilance :

Cela indique que la personne est moins consciente de ce qui se passe autour d’elle.

Une désorientation :

Cela implique que la personne ne sait pas quand et où elle se trouve, ni d’autres faits actuels ou pertinents, tels que qui est le leader de son pays.

Des perturbations de la mémoire :

Ceux-ci peuvent impliquer des difficultés à se rappeler des phrases simples de quelques minutes plus tôt ou des souvenirs « croisés ». Cela peut donner l’impression de confondre une personne avec quelqu’un d’autre (penser que quelqu’un est un ami, un parent ou un autre être cher) (3).

Une pensée altérée :

Cela indique que la personne éprouve des difficultés à utiliser ses compétences et ses capacités mentales, comme l’incapacité de compter à rebours à partir de sept ou de réciter les mois de l’année à l’envers.

Des dysfonctionnements de la conscience et de la pensée :

Cela peut impliquer la survenue d’hallucinations, où la personne a l’impression de percevoir une stimulation dans l’un des cinq sens, bien que cette stimulation ne soit pas réelle (comme entendre des voix en l’absence de personne autour).

Des illusions peuvent également se manifester, caractérisées par une interprétation erronée de la stimulation présente (par exemple, confondre une chaussette noire avec un chat noir).

Un autre aspect est celui des délires, représentant des croyances auxquelles la personne adhère fermement, même en présence de preuves accablantes montrant leur inexactitude (4).

La confusion mentale soudaine ou délirante est un état où l’altération de la capacité à concentrer l’attention et la conscience se développe rapidement. Cela survient lorsqu’il y a une perturbation généralisée de l’activité cérébrale pendant une courte durée, souvent due à une combinaison de facteurs (5).

Les individus éprouvant un état de confusion mentale soudaine peuvent manifester de l’agitation, adoptant des comportements inhabituels. Leur état peut se traduire par une vigilance apparente ou, au contraire, par une somnolence. Des troubles de la mémoire peuvent également survenir, de même que la perception d’éléments visuels ou auditifs qui n’ont pas de réalité.

La confusion mentale soudaine est plus fréquente dans des contextes médicaux, tels que de longs séjours à l’hôpital ou en établissements de soins de longue durée.

La confusion mentale peut être causée par différents problèmes de santé, tels que :

Une intoxication alcoolique ou médicamenteuse (6) :

Les médicaments qui peuvent provoquer une confusion mentale comprennent :

  • Les médicaments de chimiothérapie.
  • Les antalgiques.
  • Les médicaments contre les nausées ou les allergies.
  • Les médicaments stéroïdes.
  • Les somnifères.

De plus, l’arrêt soudain de certains médicaments, en particulier après une utilisation prolongée, peut conduire à l’apparition de confusion mentale chez une personne.

Des pathologies et des dysfonctionnements d’organes :

Un dysfonctionnement de certains organes tels que le foie, les reins, le cœur ou les poumons peut entraîner une confusion mentale. De plus, des convulsions ou la propagation du cancer au cerveau peuvent également être des causes de confusion mentale (7).

Des problèmes d’équilibre hydrique et électrolytique :

L’équilibre des fluides et des minéraux, appelés électrolytes, est essentiel au bon fonctionnement du cerveau et du corps. Des niveaux excessifs ou insuffisants de ces éléments peuvent entraîner une confusion mentale (8). Les facteurs perturbateurs de cet équilibre comprennent :

  • Une concentration élevée de calcium dans le sang.
  • La déshydratation, qui peut résulter de nausées, de vomissements, de difficultés à avaler, de diarrhée ou d’une miction excessive.
  • Un excès de liquide dans le corps, souvent lié à une insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique.
  • Des fluctuations trop importantes du taux de sucre dans le sang.

Des infections :

Les infections affectant la vessie (9), les poumons (comme la pneumonie), le cerveau (par exemple l’encéphalite et la méningite) et le sang (surtout la septicémie) peuvent entraîner une confusion mentale. La septicémie, une condition potentiellement mortelle, se produit lorsque l’infection se propage dans la circulation sanguine.

Un manque d’oxygène dans le sang (ou hypoxémie) :

Des problèmes de santé qui induisent des niveaux d’oxygène bas dans le sang peuvent entraîner une confusion mentale. Ces problèmes comprennent des troubles pulmonaires ou cardiaques chroniques, la formation de caillots sanguins, un accident vasculaire cérébral et des troubles du sommeil.

Autres causes :

  • Un traumatisme crânien.
  • Une fièvre.
  • Des carences nutritionnelles, notamment en niacine, thiamine ou vitamine B12.
  • Des températures corporelles extrêmes, notamment une température corporelle très basse (ou hypothermie) et une température corporelle très élevée (ou hyperthermie).
  • Une consommation de drogues médicales et non médicales, en particulier certaines drogues comme les hallucinogènes.
  • Des toxines et des poisons, comme le monoxyde de carbone, les métaux lourds, certains pesticides ou substances inhalées.

Il est compréhensible que les individus souffrant d’anxiété aient l’impression de perdre le contact avec la réalité, car cette condition peut entraîner des perturbations sérieuses de la conscience, telles que la confusion mentale (10).

En effet, l’anxiété mobilise des ressources mentales. Une personne peut avoir besoin de dépenser davantage d’énergie pour se concentrer sur autre chose que son anxiété. Elle peut ressentir que ses pensées anxieuses interfèrent constamment avec son processus de réflexion, rendant ainsi plus difficile la concentration et la clarté de la pensée. En outre, l’anxiété a un impact significatif sur la mémoire d’une personne et sur de nombreux autres processus mentaux.

Les individus ayant une anxiété peuvent ressentir une déconnexion temporaire avec leur environnement et avoir du mal à focaliser leur attention sur autre chose que leur anxiété.

Par conséquent, les symptômes de la confusion mentale ne sont pas déclenchés par des facteurs organiques dans le corps, mais plutôt par l’intensité de l’anxiété, qui peut rendre difficile pour le cerveau de faire face à autre chose.

Le principal symptôme est un changement dans la conscience générale. Une personne en état de confusion pourrait :

  • Éprouver des difficultés à penser de manière claire.
  • Être incertaine quant à ce qui se déroule autour d’elle.
  • Ignorer la date et l’heure actuelles.

La confusion peut survenir brusquement ou évoluer progressivement, particulièrement chez les personnes âgées, et elle peut se manifester de manière légère à sévère. Ces états de confusion peuvent entraîner (11) :

  • Une capacité d’attention plus courte.
  • Une difficulté à se souvenir des choses, à écrire ou à trouver des mots.
  • Des discours et des pensées qui n’ont aucun sens.
  • Ignorer leur emplacement, la date actuelle ou d’autres informations.
  • Une confusion entre le jour et la nuit et un trouble du sommeil.
  • Des changements de personnalité, une agitation, une frustration, une anxiété, une dépression ou une irritabilité.
  • Des comportements inhabituels ou des changements d’humeur.
  • Voir des choses que les autres ne voient pas (ou hallucinations) ou croire des choses qui ne se produisent pas réellement (ou délires).

Traitement médicamenteux :

Identifier la cause sous-jacente de la confusion mentale et la traiter constitue la solution la plus efficace. Le médecin peut conseiller à la personne présentant des symptômes de confusion d’interrompre la prise de certains médicaments ou de commencer un nouveau traitement afin de traiter la cause sous-jacente ou d’atténuer les symptômes.

Les médicaments appelés antipsychotiques peuvent être utiles pour soulager certains symptômes. Il peut y avoir des effets secondaires, mais la plupart d’entre eux peuvent être bien gérés.

Traitement naturel :

En cas de confusion légère à court terme causée par des déséquilibres nutritionnels, la déshydratation ou le manque de sommeil, un traitement à domicile peut être efficace. Pour une baisse de la glycémie, une boisson sucrée ou un petit bonbon peut soulager les symptômes. Pour la déshydratation, boire de l’eau ou des boissons électrolytiques peut aider.

Toutefois, une confusion due à une blessure à la tête nécessite une attention médicale immédiate. En cas de lésion cérébrale, le médecin donnera des conseils pour organiser le mode de vie, tels que la consommation d’aliments légers et l’abstinence d’alcool.

Il est recommandé d’avoir quelqu’un qui surveille toutes les quelques heures si vous pensez pouvoir vous endormir au cours des 12 premières heures suivant une lésion cérébrale.

La confusion mentale est un état complexe qui peut découler de diverses causes, allant de déséquilibres nutritionnels à des problèmes de santé plus graves. Comprendre les facteurs déclenchants et travailler en collaboration avec les professionnels de la santé pour identifier la cause sous-jacente sont des étapes primordiales dans la gestion de la confusion mentale.

Les approches thérapeutiques, qu’elles soient médicamenteuses ou non, ainsi que des ajustements de style de vie, peuvent jouer un rôle vital dans le rétablissement. Il est impératif de reconnaître les signes précoces, d’adopter des stratégies de prévention appropriées et de rechercher un soutien médical lorsque cela est nécessaire.

(1) Brocklehurst J. (1989). Mental confusion. Nursing the elderly : in hospital, homes and the community, 1(5), 12–13. https://doi.org/10.7748/eldc.1.5.12.s12

(2) Henschke P. J. (1988). Confusion in the elderly patient. Australian family physician, 17(8), 632–636. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3073745/

(3) Souza, P. A., Avant, K. C., & Berndt, A. E. (2021). Nursing diagnoses of impaired memory and chronic confusion for older adults: diagnostic content validation. Revista brasileira de enfermagem, 74(suppl 2), e20200370. https://doi.org/10.1590/0034-7167-2020-0370

(4) Lipowski Z. J. (1967). Delirium, clouding of consciousness and confusion. The Journal of nervous and mental disease, 145(3), 227–255. https://doi.org/10.1097/00005053-196709000-00006

(5) Somes, J., Donatelli, N. S., & Barrett, J. (2010). Sudden confusion and agitation: causes to investigate! Delirium, dementia, depression. Journal of emergency nursing, 36(5), 486–488. https://doi.org/10.1016/j.jen.2010.06.010

(6) McMinn B. (1995). Drug-related confusion in the elderly: the role of the mental health nurse. The Australian and New Zealand journal of mental health nursing, 4(1), 22–30. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9086952/

(7) Boyle, D. M., Abernathy, G., Baker, L., & Wall, A. C. (1998). End-of-life confusion in patients with cancer. Oncology nursing forum, 25(8), 1335–1343.

(8) Nguyen, D. N., Huyghens, L., Parra, J., Schiettecatte, J., Smitz, J., & Vincent, J. L. (2018). Hypotension and a positive fluid balance are associated with delirium in patients with shock. PloS one, 13(8), e0200495. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0200495

(9) Mayne, S., Bowden, A., Sundvall, P. D., & Gunnarsson, R. (2019). The scientific evidence for a potential link between confusion and urinary tract infection in the elderly is still confusing – a systematic literature review. BMC geriatrics, 19(1), 32. https://doi.org/10.1186/s12877-019-1049-7

(10) Mølstrøm, I. M., Henriksen, M. G., & Nordgaard, J. (2020). Differential-diagnostic confusion and non-specificity of affective symptoms and anxiety: An empirical study of first-admission patients. Psychiatry research, 291, 113302. https://doi.org/10.1016/j.psychres.2020.113302

(11) Inouye, S. K., van Dyck, C. H., Alessi, C. A., Balkin, S., Siegal, A. P., & Horwitz, R. I. (1990). Clarifying confusion: the confusion assessment method. A new method for detection of delirium. Annals of internal medicine, 113(12), 941–948. https://doi.org/10.7326/0003-4819-113-12-941

(12) Savikko, N., Pitkälä, K. H., Strandberg, T. E., Tilvis, R. S., & Laurila, J. V. (2013). Diagnostic agreement on delirium between the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fourth Edition; International Classification of Diseases, Tenth Revision; confusion assessment method (CAM); and the five-item CAM in older adults with dementia. Journal of the American Geriatrics Society, 61(4), 662–664. https://doi.org/10.1111/jgs.12184

FAQs

COMMENT LA BALANCE PEUT VOUS AIDER

The Balance RehabClinic est l'un des principaux fournisseurs de traitements de luxe en matière de toxicomanie et de santé mentale pour les personnes aisées et leurs familles, offrant un mélange de science innovante et de méthodes holistiques avec des soins individualisés inégalés.

Une méthode originale

un concept réussi et éprouvé axé sur les causes sous-jacentes
UN SEUL CLIENT À LA FOIS
PROGRAMME SUR MESURE
RESTAURATION BIOCHIMIQUE
APPROCHE HOLISTIQUE
THÉRAPIES BASÉES SUR LA TECHNOLOGIE
THÉRAPIE INFORMÉE SUR LE TRAUMATISME

APPROCHE DURABLE

0 Avant

Envoyer la demande d'admission

0 Avant

Définir les objectifs du traitement

1 semaine

Bilans & Détox

1-4 semaine

Thérapie psychologique et holistique

4 semaine

Thérapie familiale

5-8 semaine

Soins Suivis

12+ semaine

Visite de rappel

Santé Mentale Insights

latest news & research on Santé Mentale
La bipolarité
La bipolarité

Les individus souffrant de trouble bipolaire traversent des périodes marquées par des émotions exceptionnellement intenses, des altérations dans leurs habitudes de sommeil et leurs niveaux d'activité

read more
pensées suicidaires
Les idées suicidaires

Les idées suicidaires sont un terme général utilisé pour décrire une gamme de contemplations, de souhaits et de préoccupations concernant la mort et le suicide

read more
La confusion mentale
La confusion mentale

La confusion mentale désigne une diminution des capacités cognitives, englobant l’aptitude d’une personne à penser, à apprendre et à comprendre

read more
La fatigue chronique
La fatigue chronique

fatigue est une sensation relativement subjective et ardue à quantifier. Elle peut être naturelle lorsque quelqu'un a été impliqué dans un travail intense, que ce soit sur le plan physique ou mental

read more

Accréditations

 
Neurocare
TAA
ssaamp
Somatic Experience
SMGP
SEMES
SFGU
WPA
red GDPS
pro mesotherapie
OGVT
AMF
NeuroCademy
MEG
Institute de terapia neural
ifaf
FMH
EPA
EMDR
COPAO
COMIB
British Psychology Society
 

Médias

 
Live Science
Mallorca Magazin
Woman & Home
National World
American Banker
Marie Claire
BBC
La Nacion
Metro UK
General Anzeiger
Business Leader
Dazed
Apartment Therapy
Express UK
Bloomberg
Cosmopolitan
Morgenpost
Manager Magazin
Entrepreneur ME
abcMallorca
Psychreg
DeluxeMallorca
BusinessInsider
ProSieben
Sat1
Focus
Taff
Techtimes
HighLife
PsychologyTimes
LuxuryLife
The Times
The Standard
The stylist
Mirror UK
Mallorca Zeitung
Daily Mail
Guardian